La tombe de Paul Claudel à Brangues
J’ai visité 15/11/2016 3 commentaires

La tombe de Paul Claudel à Brangues

Après les « Nouvelles Rencontres de Brangues » cf.article précédent, passons de nouveau par la charmante commune de Brangues pour découvrir cette fois ci l’une des « pépites » du patrimoine culturel de ce village, à savoir la tombe de Paul Claudel. Célèbre écrivain dramaturge, poète, essayiste et diplomate français, né le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère dans l’Aisne et mort le 23 février 1955 à Paris. Paul Claudel fut membre de l’Académie française et vécu dans ce village pour lequel il s’était passionné.

C’est à la sortie de Brangues que nous découvrons le Château et ses dépendances qui n’ouvrent leurs portes qu’à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Sur le côté gauche du Château, nous devons emprunter un sentier qui nous mène droit vers l’entrée du sanctuaire de Paul Claudel.

tombe-claudel

Celui-ci se trouve derrière une porte en bois avec l’inscription suivante : Tombe de Paul Claudel, nous sommes au bon endroit !

En poussant cette porte le calme et la sérénité nous imprègnent immédiatement. Nous sommes immédiatement émerveillés par le petit jardin japonais de l’entrée et le passage du petit pont de bois rouge qui donne accès à la sépulture.

Après avoir franchi ce pont une place apparaît avec sur notre droite une Vierge, une Croix, une sculpture japonaise et un amoncellement de pierres.

tombe-claudel-2   

Et puis nous découvrons la tombe de Paul Claudel, sobre, sans date mais avec une épitaphe : « Ici reposent les restes et la semence de Paul Claudel » inspirée sans doute de l’épître de Saint Paul aux Corinthiens : « Cette semence que l’on met en terre à l’automne, semble mourir pendant l’hiver, mais germe et revit au printemps«. Un message d’espoir…

Déjà en 1892 Paul Claudel avait abordé ce thème dans son ouvrage – La Jeune Fille Violaine :
« Au-dessous de la raison, au-dessous de la conscience, au-dessous du sens,
Au-dessous de l’instinct et de toute partie allumée de nous-mêmes,
Voici que, tout éperdu dans une révolte comme celle de la Conception,
Nous sentons que nous ne pouvons plus défendre ceci en nous,
Qui est comme le noyau germinal, le grain intime, la semence de notre propre nom ! »
En y regardant de plus près sur le côté gauche nous découvrons une petite tombe, celle de son petit fils Charles Henri Paris né le 01 Avril 1936 et mort le 02 Février 1938 à peine âgé de 2 ans.

Et c’est au pied de la tombe de Paul Claudel que nous devinons une plaque mentionnant le nom de son épouse Reine, décédée en 1973 et enterrée elle aussi sous cette pierre tombale.

Enfin après nous être assis sur ce banc en Pierre, face à la Tombe, appelant au recueillement, nous quittons ce lieu emprunt de nombreuses émotions et d’une richesse patrimoniale indéniable.

tombe-claudel7

3 réponses à La tombe de Paul Claudel à Brangues

  1. Elsa M dit :

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet

  2. VBrossard dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

  3. BABIN dit :

    Bonjour, je suis Jacqueline BABIN , nèe BRIGOT en 1928 à Fère en Tardenois et j’ai assisté en 1955 à la messe commémorative des obsèques de Paul CLAUDEL à Villeneuve sur Fère. Vos informations m’ont beaucoup plu et je suis ravie de me représenter l’endroit où repose ce célèbre natif de ma région d’origine. J’ai beaucoup appris sur son histoire et je vous en remercie.
    Jacqueline (Rarécourt 55120)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *